Le chien domestique est considéré comme un hôte accidentel d’Angiostrongylus vasorum, alors que le renard serait l’hôte habituel.

Charge parasitaire par les adultes et excrétion des larves 1 d’Angiostrongylus vasorum chez les chiens : méthodes d’analyse adéquates et associations avec la détection sérologique des antigènes parasitaires et des anticorps spécifiques

L’angiostrongylose (infestation par Angiostrongylus vasorum) est une nématodose cardiorespiratoire chronique très répandue en Europe.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire gratuitement
pour lire la suite de l'article et lire l'AVIS DE L'EXPERT

Se connecter

S’enregistrer

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

Inscription Newsletter Abstract Vet

* indicates required